Soutien psychologique : vers qui se tourner ?

Solitude, déprime, stress, harcèlement... Lorsqu’on ne va pas bien, il est important d’en parler à son entourage : ses amis, sa famille ou un professionnel. Parler permet de vider son sac, empêche de garder en soi des angoisses ou des idées noires.

Santé : stress, mal-être, dépression, vers qui se tourner ( soutien psychologique)

En ce moment ça ne va pas… Des soucis dans la tête, un mal être, une déprime, des idées noires… Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Un coup de blues qui ne passe pas ? Une habitude qui commence à prendre de la place et se transforme en addiction ?

Se sentir mal, triste, stressé, ou avoir l’impression de voir tout en noir et qu’on ne s’en sortira pas peut créer une sorte de lassitude, l’envie de s’isoler ou parfois des pleurs. Pour ces raisons et pour bien d'autres encore, le besoin d'aide et d'écoute peut se faire sentir, sans que vous sachiez pour autant vers qui vous tourner.

Comment s’y retrouver ?

Ressentir tout cela peut être normal selon les évènements de la vie (exam’, situations de tensions, séparation, deuil, etc…). Ces sensations de déprime peuvent être passagères et peuvent disparaitre grâce au réconfort de son entourage et avec le temps. C’est lorsque ces signes de mal être perdurent dans le temps, sans amélioration et parfois même se « dégradant » (apparition d’idées noires etc.), qu’on parlera de dépression.

Toutes ces sensations peuvent être abordées, sans jugement, auprès d’un professionnel de santé afin de ne pas rester seul dans ces moment-là, d’y voir plus clair et d’être soutenu.

En savoir plus sur l'Espace Santé Jeunes de Lyon

Mettre des mots sur ce que l'on ressent

Lorsqu'on rencontre des difficultés, il est important de ne pas rester seul.e face à ses questions. Exprimer ce que vous ressentez à une oreille extérieure peut vous aider à mieux cerner ce qui vous arrive. Traduire en mots ce qui se passe en vous paraît peut-être difficile, mais rassurez-vous : les professionnels sont habitués et peuvent vous accompagner.  

Vous pouvez commencer par vous adresser à votre médecin généraliste pendant une consultation. Echanger avec ce premier interlocuteur de confiance peut vous sembler moins intimidant. Il pourra ainsi vous orienter vers une aide plus spécialisée et adaptée à votre situation.

Vous pouvez également vous tourner vers le Fil Santé Jeunes, un service anonyme et gratuit qui répond à toutes les questions (sexualité, santé, mal-être, drogues, nutrition...). Le FSJ est accessible par téléphone au 0 800 235 236 ou directement sur le Chat du site Internet. Au bout du fil ou du clavier, médecins, psychologues, éducateurs sont à votre disposition pour vous conseiller au mieux, vous écouter et vous orienter vers le service adéquat proche de chez vous le cas échéant.

Ce sentiment peut avoir différentes conséquences, comme sur nos relations aux autres, notre humeur (être plus irritable) ; ou bien encore sur notre corps, avec par exemple des maux de ventre, des problèmes pour dormir (perte ou excès de sommeil), sur notre alimentation (perte ou excès d’appétit).

Les Maisons des Adolescents

Les MDA sont des lieux d'accueil et d'écoute inconditionnels et gratuits, dédiés aux jeunes à partir de 11 ans. Vous pouvez vous y rendre seul ou accompagné.e, pour parler et échanger avec des professionnel.les.

Vous pouvez demander un entretien si vous avez besoin d'aide, si vous avez des questions à poser ou des problèmes dont vous souhaiteriez parler avec un conseiller. Ne vous censurez pas sur les sujets que vous souhaitez aborder : s'ils ne relèvent pas des compétences de la personne qui vous accueille, elle saura vous indiquer un professionnel adapté, au sein de la MDA ou ailleurs. Les services proposés sont gratuits et anonymes.

Maison des Adolescents du Rhône : 1bis, cours Gambetta, 69003 Lyon - accueil téléphonique au 09 74 56 70 98 les lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 14h30 à 18h - www.maisondesadolescentsrhone.fr

Ecoute et soutien pour les étudiants

Etudiants, n'hésitez pas à vous renseigner auprès du service santé de votre pôle universitaire pour savoir quel soutien peut vous être proposé. Le site etudiant.gouv.fr recense également toutes les lignes d'écoute vers lesquelles vous tourner selon le problème qui vous touche. Un site web spécifique national existe notamment pour vous permettre de bénéficier de séances gratuites avec un psychologuesantepsy.etudiant.gouv.fr.

Si vous dépendez du Crous de Lyon, vous pouvez bénéficier d'une consultation en ligne gratuite avec un ou une psychologue. L'association Apsytude, qui œuvre pour le bien-être psychologique des étudiants, a également développé la prise de rendez-vous en ligne pour des consultations gratuites avec des psychologues en cabinet ou en vidéo.

Enfin, l'Université de Lyon a développé une campagne de promotion et d'information autour de la santé mentale à travers un portail santé très complet, dédié aux étudiants qui vous apportera de nombreuses ressources utiles. Vous pouvez également retrouver l'ensemble des dispositifs d'accompagnement social et psychologique réservés aux étudiants de la Métropole de Lyon sur le site web de Lyoncampus.

Les centres médico-psychologiques

Les CMP vous accueillent gratuitement si vous avez besoin d'un suivi plus approfondi, par le biais de la psychothérapie. Ils sont rattachés aux hôpitaux, et sont spécialisés dans la prise en charge des jeunes (de 0 à 16 ans) ou des adultes (à partir de 16 ans). Si vous souhaitez consulter un CMP, il vous faudra contacter le centre dont vous dépendez selon votre lieu d'habitation.

Voir la liste des centres médico-psychologiques dans le Rhône

Psychiatre, psychologue... Pas simple de s'y retrouver parmi tous ces praticiens aux noms similaires mais différents ! En fait, chacun a une formation spécifique et une prise en charge particulière :

Le psychiatre

C’est un médecin spécialisé en psychiatrie. Il propose un suivi psychiatrique ou psychothérapeutique et peut prescrire des médicaments. Souvent, il s’occupe de la médication et oriente la personne vers un psychologue pour le suivi psychothérapique. Le psychiatre peut exercer à l’hôpital, en CMP (Centre médico-psychologique)… Il exerce très souvent en libéral (cabinet privé) où la consultation est remboursée par la sécurité sociale dans la limite des dépassements d’honoraires (très fréquent). Jusqu’à l’âge de 26 ans, il n’y a pas besoin de consulter son médecin traitant pour prendre rendez-vous avec un psychiatre.

Le psychologue

Il exerce après 5 ans d’études de psychologie dispensées à l’université (bac + 5). Le psychologue clinicien possède un master 2 professionnel ou recherche en psychologie clinique. Il pratique des soins psychiques. Il existe de nombreuses spécialités en psychologie qui vont déterminer le type d’approche ou les lieux d’exercice du psychologue. Il peut exercer dans des CMP (centre médico-psychologique) ou dans des Points Acceuil Ecoute Jeunes, des Espaces Santé Jeunes où la consultation est gratuite. Il exerce également en cabinet libéral et dans ce cas la consultation n’est pas remboursée.

Le psychothérapeute 

Le psychothérapeute a une formation spécifique et propose des soins relationnels et/ou corporels. Il peut être médecin, psychiatre, psychologue ou autre. Il exerce en cabinet privé et la consultation n’est pas remboursée. Il n’existe pas de diplôme officiel, il est donc prudent de se faire recommander un psychothérapeute.

Le psychanalyste

Il s’agit généralement d’un psychologue ou d’un psychiatre qui a lui-même suivi une psychanalyse qui décide de s’installer en cabinet privé comme psychanalyste. Le psychanalyste appartient à un groupe de travail d’orientation spécifique (Ecole analytique) qui va guider le type de travail relationnel engagé. C’est une démarche souvent longue qui permet une connaissance de soi et des autres. La consultation n’est pas remboursée et souvent onéreuse, il est conseillé de choisir un psychanalyste sur recommandation (médecin, ami…).

Mais alors qui consulter ?

Ce choix est lié au contexte dans lequel la personne éprouve le besoin de voir un professionnel. Il faut tenir compte :

  • des moyens financiers (il existe des consultations gratuites en CMP ou à l’inverse des consultations non remboursées en libéral)
  • du degré d’urgence (délais d’attente parfois long)
  • du type de travail que l’on souhaite engager

Dans tous les cas, il faut éviter de consulter au hasard et chacun est libre de voir plusieurs professionnels de santé avant de choisir celui avec lequel on est en confiance. Ne vous découragez pas, il est fréquent de consulter plusieurs professionnels avant de trouver la personne qui nous convient le mieux pour être aidé.

 

En cas d'urgence, appelez le 15 (SAMU) ou le 18 (Pompiers)

Services d'urgences à Lyon : 

Centre médical d’accueil des urgences psychiatriques : Centre Hospitalier le Vinatier, 95 boulevard Pinel - Bât. 409, 69500 Bron - 04 37 91 54 54

Cellule d’urgence médico-psychologique : Hôpital Édouard Herriot, 5 place d’Arsonval - Pavillon N, Lyon 3e - 04 72 11 63 87

Centre de prévention du suicide: Centre Hospitalier le Vinatier, 95 boulevard Pinel - Bât. 406, 69500 Bron - 04 37 91 51 20

Mis à jour le 16/06/2021
Cet article vous a-t-il été utile ?   

Sur le même sujet