S’engager pour la sécurité publique

Devenir sapeur-pompier volontaire, volontaire citoyen de la police nationale, réserviste... c’est s'engager au quotidien, au service des autres, en parallèle de son métier ou de ses études.

vue de l'intérieur d'un camion de pompier

Le sapeur-pompier volontaire - SPV

C'est un engagement d'une durée de 5 ans, tacitement reconduit. La première année constitue une année probatoire. Le renouvellement de l'engagement est subordonné à la vérification périodique des conditions d'aptitude physique et médicale. 

Le sapeur-pompier volontaire bénéficie d’une formation initiale à la suite de son engagement, adaptée aux missions exercées dans son centre de secours, puis d’une formation continue et de perfectionnement tout au long de sa carrière.

Par opposition aux pompiers professionnels, les activités des sapeurs-pompiers volontaires sont indemnisées par la perception de vacations horaires. Ces vacations ne sont soumises à aucun impôt, ni prélèvement social.

Qui peut devenir pompier volontaire ?

Pour être pompier volontaire, il faut être âgé·e de 16 ans minimum. Si vous êtes mineur·e·s, une autorisation parentale est nécessaire. Il faut également remplir certaines conditions d'aptitudes physiques et médicales, en lien avec les missions exercées.

A savoir

On peut être jeune sapeur-pompier bénévole à partir de 11 ans. Une formation est dispensée tout au long de l’année scolaire, souvent les mercredis et/ou samedis. Il est possible également de passer le brevet national de jeunes sapeurs-pompiers, dans l’année civile des 16 ans.

Où se renseigner ?

Pour vous engager, envoyez votre candidature au Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de votre département :

ou renseignez-vous auprès de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France : www.pompiers.fr

 

Le service volontaire citoyen de la police nationale - SVC

Cet engagement d'une durée d' 1 an, tacitement reconduit, permet à chacun et chacune de s'investir selon ses compétences et sa disponibilité, à améliorer la tranquillité publique.

Les volontaires citoyens viennent compléter l'action de la police nationale par un renforcement de l'action préventive. Toutefois, la participation au SVC ne confère aucun pouvoir de police, ni administratif, ni judiciaire ; le volontaire agit en qualité de collaborateur occasionnel du service public.

Une formation initiale est prévue pour chaque volontaire ainsi que ponctuellement, des formations spécifiques adaptées aux missions confiées.

Bénévole, la participation au service volontaire citoyen n'exclut pas, dans certains cas, la possibilité de défraiement de coûts supportés à l'occasion de l'exercice du service. Le ou la citoyen·ne volontaire bénéficie par ailleurs de la continuité des prestations sociales dont il/elle jouit en dehors de l'exercice de ses missions.

A noter que l'engagement peut être rompu à l'initiative du/de la volontaire ou de l'administration.

Qui peut devenir volontaire citoyen de la police nationale ?

Ce dispositif est ouvert à tous·tes les ressortissant·e·s de l'Espace économique européen ainsi qu'aux étrangers résidant régulièrement en France depuis au moins 5 ans, et satisfaisant à la condition d'intégration.

Les candidat·e·s doivent être âgé·e·s de 17 ans minimum et remplir des conditions d'aptitude correspondant aux missions du service volontaire citoyen.

La candidature est soumise à l'agrément de l'administration donné à l'issue d'une enquête administrative.

Où s’informer ?

police-nationale.interieur.gouv.fr/Nos-metiers/Service-volontaire-citoyen

 

La Réserve Civique

La réserve civique permet l’engagement bénévole et occasionnel des citoyen·ne·s français·es et étranger·ère·s, de plus de 16 ans, résidents régulièrement sur le territoire français.

Cet engagement peut concerner 12 domaines d’action : la solidarité, le vivre ensemble, l’éducation, l’insertion et l'accompagnement professionnel, la culture et les loisirs, la santé, l’environnement, le sport, la mémoire et la citoyenneté, la coopération internationale, la sécurité, le lien armée-nation et les situations d’urgence ou événements exceptionnels.

Se voulant complémentaire des autres formes d’engagement, la réserve civique permet d’agir en fonction de ses aptitudes, de ses compétences et de sa disponibilité.

On compte dans la réserve civique dite générale de nombreuses reserves spécifiques : la réserve de la police nationale, la réserve sanitaire, la réserve citoyenne de l'Education nationale, la réserve citoyenne de défense et de sécurité... Vous pouvez tout à fait être inscrit dans l'une de ces réserves spécifiques via la plateforme de la réserve civique et participer en parallèle à une mission au titre de la réserve générale, sans pour autant perdre votre statut ni devoir changer de rattachement.

A noter : la réserve 'civique' ne doit pas être confondue avec la réserve 'civile' qui ne concerne que les seul·e·s retraité·e·s de la police nationale

Où s’informer ?

reserve-civique.beta.gouv.fr

 

Le service militaire volontaire – SMV

Le Service Militaire Volontaire s’adresse aux jeunes de 18 à 25 ans, éloigné·e·s de l’emploi et sans qualification.

Les volontaires reçoivent une formation d’une durée comprise entre 6 et 12 mois en fonction du métier choisi. Ils préparent le permis de conduire B (véhicule léger et un diplôme de secourisme. Ils suivent une remise à niveau scolaire et sont hébergés en internat.

Une solde mensuelle est versée et un contrat militaire de 6 à 12 mois non renouvelable peut être signé à la suite.

Ou s’informer ?

www.defense.gouv.fr/smv

 

Par jguillot le 25/05/2020
Cet article vous a-t-il été utile ?